• Cours sur l’histoire de l’Humanité 1849-1851, manuscrit de César Lefort – Édité par Laurent Fedi, décembre 2016, Droz, 220 p.

Après la proclamation de la république, en 1848, Auguste Comte (1798-1857), le fondateur du positivisme, remanie son système et fonde la religion de l’Humanité. Considérant que le moment est venu de terminer la révolution et de donner à la société son organisation définitive, il expose son programme, de 1849 à 1851, dans des leçons publiques sur l’histoire de l’Humanité destinées à rallier le peuple parisien, où il dresse le tableau de l’avenir d’après l’ensemble du passé et prépare ce qui allait devenir le Système de politique positive (1851-1854). Aucune trace écrite de cet enseignement ne nous était parvenue jusqu’à la découverte récente du manuscrit de César Lefort, un document unique qui nous renseigne sur la forme et les enjeux de ce que Comte appelait lui-même ses « prédications hebdomadaires ». L’édition critique de ce cours comporte une introduction dans laquelle L. Fedi restitue le contexte et étudie les transformations doctrinales et organisationnelles du positivisme.