ACTUALITÉS ET ACTIVITÉS

Octobre 2021

1 er et 2 octobre 2021

COLLOQUE « FAIRE SOCIÉTÉ SANS DIEU NI MAÎTRE. UNE HUMANITÉ SANS RELIGION EST-ELLE POSSIBLE? »

CHAPELLE DE L’HUMANITÉ 

(5, rue Payenne 75003 Paris)

Résumé: De la Révolution française au milieu du XIXe, un grand nombre de pensées et théories ont cherché à réorganiser la société. Si l’on s’est surtout intéressé dans les sciences humaines et sociales à la portée politique de ces théories, leur dimension religieuse n’est pas négligeable. Des Lumières aux premiers socialismes en passant par de nombreuses théories de philanthropie ou de réformes sociales, on constate que le religieux occupe une place importante dans ces pensées. Qu’il s’agisse de réinventer la religion, défendre sa tradition ou au contraire la voir disparaître, la création d’une nouvelle société aux XVIIIe et XIXe siècles a conduit à de nombreuses pensées et théories qui articulent le religieux et le social. L’objectif de ce colloque est de revenir sur ces pensées du religieux en les confrontant aux discours politiques et pratiques sociales de leur époque.

PROGRAMME COMPLET DANS LE PDF EN PIÈCE JOINTE OU VIA LE LIEN SUIVANT: 

HTTP://CESOR.EHESS.FR/2021/09/COLLOQUE-FAIRE-SOCIETE-SANS-DIEU-NI-MAI%CC%82TRE-UNE-HUMANITE-SANS-RELIGION-EST-ELLE-POSSIBLE/

COMITÉ SCIENTIFIQUE ET D’ORGANISATION :
Christos Andrianopoulos (EHESS), Edward Castleton (Université de Franche-Comté),
Olivier Chaïbi (INSPE-UPEC), Alexis Dabin (Université libre de Bruxelles), Laurent Gardin (Université Polytechnique Hauts-de-France), Dominique Iogna-Prat (CéSor-EHESS), David Labreure (Maison Auguste Comte), Armelle Le Bras-Chopard (Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines), Thierry Menuelle (Société Proudhon), Diane Morgan (Université de Leeds), Georges Navet (Paris 8), Annie Petit (Maison Auguste Comte/Université de Montpellier).

Du 5 au 13 octobre

Fête de la science à la Maison d’Auguste Comte 

EXPOSITION

« AUGUSTE COMTE, ENFANT TERRIBLE DE L’ECOLE POLYTECHNIQUE »

En partenariat avec l’Ecole polytechnique

Ouverte du mardi au samedi durant cette période (14h-17h)

Si l’Ecole polytechnique compte parmi ses anciens élèves de nombreux savants ou ingénieurs de renom, rares sont ceux qui soient connus pour leur œuvre philosophique. Auguste Comte (1798-1857), fondateur du positivisme, a pourtant bien été élève de l’X entre 1814 et 1816. Les relations du locataire du 10, rue Monsieur-le-Prince avec l’École polytechnique ont joué un rôle essentiel dans sa vie et son œuvre. D’abord parce que sa formation polytechnicienne a été déterminante dans l’éclosion de sa vocation philosophique. Par la suite, Comte a été très lié à cette école, où il a occupé pendant près de vingt ans des postes de répétiteur et d’examinateur d’admission. Mais ses échecs successifs à la chaire de mathématiques qu’il convoitait ont provoqué ses critiques des méthodes d’enseignement et nourri ses polémiques contre la corporation des savants. Il en gardera une profonde amertume, en s’estimant victime d’une « persécution polytechnique ». En fait le positivisme d’Auguste Comte s’est construit grâce à l’École polytechnique, mais aussi contre elle. La vie et la pensée d’Auguste Comte ont toujours été liées à Polytechnique. Sa fascination pour les mathématiques, son intérêt pour la philosophie des sciences, et surtout son idéalisme scientifique y trouvent une grande partie de leurs racines. Un grand nombre de polytechniciens du XIXe siècle sont également devenus des réformateurs, cherchant dans leur compréhension des disciplines scientifiques des solutions au développement du progrès humain et à l’amélioration des structures sociales. Comte fut assurément « l’enfant terrible » de l’École polytechnique, parfois déçu mais toujours passionné par elle.

Mardi 5 et 12 octobre 

La Correspondance de l’ « année sans pareille » 

Auguste Comte/ Clotilde de Vaux 

Interprétée par Isabelle Mentré et Pierre-Yves Demonceaux

Chapelle de l’Humanité (5, rue Payenne, Paris3e)

19h00

La correspondance entre Clotilde de Vaux et Auguste Comte n’a que trop rarement été l’objet d’une lecture publique. Cette correspondance en deux parties de l’ « année sans pareille » selon les termes du philosophe, va prendre corps au cours de ces deux soirées du 5 et du 12 octobre, qui auront exceptionnellement lieu à la Chapelle de l’Humanité (5, rue Payenne, Paris 3ème, 19h00).

Il est tout à fait possible de n’assister qu’à l’une des lectures

Participation : 15 euros

Les portes de la Chapelle ouvriront à 18h30.

Réservation indispensable auprès de David Labreure, à l’adresse:

 auguste.comte.paris@gmail.com

Par téléphone: 01 43 26 08 56

En raison des conditions sanitaires, le port du masque est obligatoire.

Jeudi 7 octobre

BALADE DANS LE QUARTIER LATIN AUTOUR D’AUGUSTE COMTE / MARDI 14 OCTOBRE 2020/ 18H30

(ANIMÉE PAR DAVID LABREURE, DIRECTEUR DU MUSÉE « LA MAISON D’AUGUSTE COMTE » ET MICHEL BLANC, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA BIBLIOTHÈQUE DES AMIS DE L’INSTRUCTION)

Cette balade philo autour d’Auguste Comte permettra de retracer le parcours du philosophe dans le Quartier latin. Le parcours débutera par l’Ecole polytechnique, au sommet de la Montagne Sainte-Geneviève, où Comte fut élève, examinateur et répétiteur. Il se terminera rue Monsieur-le-Prince, son dernier et emblématique domicile « sacré ».

La réservation est obligatoire et le nombre de promeneurs limité à 12, pour le confort de tous.

En raison des conditions sanitaires, le port du masque est obligatoire.

Réservation  par mail:    

auguste.comte.paris@gmail.com

par téléphone: 01 43 26 08 56

Participation : 4 euros.

Jeudi 14 octobre

Cycle de conférences « Auguste Comte et polytechnique » #4

Napoléon Ier et l’Ecole polytechnique

par Olivier Azzola

( Responsable du Centre de ressources historiques-Mus’X (Ecole polytechnique))

 19h00, Maison d’Auguste Comte

Dans l’âge positif définit par Auguste Comte comme l’âge adulte de l’humanité, le pouvoir revient aux savants. Et l’École polytechnique, pour lui, doit être dirigée par leurs représentants.

C’est dans cette école que Comte a été formé. Née sous la Révolution, l’École polytechnique fut transformée en institution militaire par Napoléon, puis démilitarisée par la Restauration.

Mais quels rapports entre l’École née en pleine Révolution sous l’impulsion d’un grand nombre de savants issus des Lumières, et l’École transformée durablement par Napoléon, avec l’adoption du statut militaire, encore en vigueur aujourd’hui ? Y a-t-il continuité ou rupture ?

Les questions qui se posent en abordant les relations entre Napoléon et l’École polytechnique sont celles des relations entre le pouvoir et les élites au début du XIXe siècle.

Quelle formation doit être donnée aux élites, pour quels objectifs ?

La réservation est obligatoire et le nombre de places limité, pour le confort et la sécurité de tous.

En raison des conditions sanitaires, le port du masque est obligatoire et les règles de distanciation sociale devront être respectées.

Entrée libre / Réservation obligatoire : 

auguste.comte.paris@gmail.com

ou par téléphone: 01 43 26 08 56

Mardi 19 octobre

L’HEURE PHILO 

(avec Grégory Darbadie)

Maison d’Auguste Comte, 19h00

Pour ce second rendez vous de la saison, l’Heure philo portera sur la thématique suivante:

« La peur du désordre »

L’ « Heure philo » propose d’analyser une question et ses enjeux à un large public : du curieux à l’amateur, du lycéen au chercheur. L’exposé illustré d’exemples s’appuie sur des références accessibles dont chacun peut nourrir ses connaissances et sa réflexion. A la fin de l’heure, le public s’interroge sur l’actualité des problèmes évoqués et les éléments de réponse que la pensée contemporaine formule.

La réservation est obligatoire et le nombre de places limité, pour le confort et la sécurité de tous.

En raison des conditions sanitaires, le port du masque est obligatoire et les règles de distanciation sociale devront être respectées.

Réservation  par mail:    

auguste.comte.paris@gmail.com

par téléphone: 01 43 26 08 56

Entrée : 4 euros.

HORAIRES DU MUSÉE 

le mardi de 14h à 17h

le mercredi de 14h à 17h 

ENTRÉE: 4 euros (adultes), 2 euros (étudiants),
gratuit (minimas sociaux, demandeurs d’emploi)

Nous proposons également des visites pour les groupes
(scolaires et autres),
sur rendez-vous, en semaine (2 euros par personne).

1 er étage : accueil

2 e étage : appartement

FacebookTwitterInstagram